salvia_argentea_linne

Silbersalbei, sauge argent (argenté), salvia argento CHF 4.95 Coop Crissier, immergrünes Kleingehölz mit weissfilzigem Blatt. Zu Fleisch, Wild, Wurst. Gegen Halsweh, Blähungen. Rückschnitt im Frühling. ImhofbioAG, Eichhof, 8603 Schwerzenbach, Schweiz.

Salvia argentea L., la sauge argentée
L. sauge argentée

Sauge argentée Salvia argentea (Linné, 1753). Appelée Sauge argentée.

Famille des Lamiacées (Lamiaceae) ex-Labiées (Labiatae).

Répartition géographique : Afrique du Nord et certaines régions méditerranéennes du Sud de l’Europe.
Ci-dessous, Salvia argentea vue dans son milieu naturel en Basilicate, dans le sud de l’Italie Parco Naturale del Materano (Matera, Basilicata, Italia), 401 m. d’alt., le 14 août 2016. Jardin botanique de Nice (Alpes-Maritimes), 100 m. d’alt., le 17 Avril 2012 Orto botanico civico di Trieste (Friul, Italia), 50 m. d’alt., le 10 Août 2011.
horto botanico

liste de sauges comestibles

Caractéristiques des Salvia argentea – Sauge argentée

Genre : Salvia

Espèce : argentea

Famille : Lamiaceae

Rusticité : Résistant jusqu’à – 22ºC

Taille (Haut. x Larg.) : 70 cm x 50 cm

Densité de plantation par m² : 4

Comestible : Fleurs comestibles

Floraison Résistance à la sécheresse : besoin en eau faible
Genre botanique : Salvia
Zone de rusticité : Z6 : – 22°C à – 17°C
Exposition : soleil
Période de floraison : été
Hauteur en fleur : 50 à 70 cm
Couleur : blanche
Nature du sol : drainant (caillouteux ou filtrant)
Nature du feuillage : semi-persistant
pH du sol : Basique (calcaire Ph > 7.5), Acide / Neutre (6.5 < Ph < 7.5) Type de plantes : plante vivace Usage de la plante : nourrit les abeilles, mixed-border, jardin sur gravier, en massif Conseils de culture pour les sauges rustiques : Ce groupe inclut les Salvia européennes , une grande partie des Salvia orientales, quelques Salvia américaines , et beaucoup de Salvia de Chine et du Japon. Il s'agit de plantes supportant des températures suffisamment basses pour pouvoir passer toute l'année à l'extérieur. Pour l'ensemble de ces espèces, sous nos climats, une exposition ensoleillée est de règle. Pour certaines espèces d'Extrême-Orient la mi-ombre sera privilégiée. Il faut aussi dans la mesure du possible, éviter les endroits les plus exposés au vent. La terre doit être poreuse, le pire ennemi étant l'humidité stagnante. La plupart des espèces risquent bien plus de périr noyées qu'assoiffées. Elles se satisfont tout à fait des arrosages que le ciel leur offre. Si une certaine proportion d'humus est favorable, l'excès de matière organique est par contre tout à fait déconseillé sable, caillouteux

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.